Un cadran solaire géant exposé dans l’allée de l’église Saint-Etienne ! (juin 1989)

Une rencontre extraordinaire entre le scientifique, le culturel, la pédagogie et le monde associatif que cette présentation au public !

Le cadran solaire, au stylet de 2 à 3  m de long, mis au point par Ardennes Astronomie, remplit parfaitement son rôle sous le soleil du weekend. L’association Aleph (présidée par M-P Mathieu) et J-J Rossbach (artiste peintre) ont conseillé une classe de 4ème du collège Rimbaud de Charleville dans la réalisation de 12 sculptures en béton cellulaire. Elles trônent elles-aussi dans les espaces verts autour de l’édifice.

Ce même jour, l’association l’ECLAT organise sa foire annuelle dans le quartier de Servion.

Et, quelques jours plus tard, le 1 juillet 89, les Compagnons de Saint-Etienne invitaient la population à une soirée animée par les musiciens locaux : J-M Larzillière, G Boboeuf, E Provost, H et S Genin et le groupe de danses folkloriques animé par N Schmitt. Entrée gratuite, comme d’habitude !

Et c’est pendant cet été 1989 que J-M Larzillière, jeune homme de la commune, fut employé par l’association dans le cadre des emplois TUC, pour accueillir les visiteurs, 6 jours sur 7, en fin de matinée et l’après-midi. Cet emploi temporaire fut le premier d’une longue série ! 

 

INSTALLATION d’un CADRAN SOLAIRE sur le SENTIER de la BOULETTE (1990)

Entièrement élaboré et mis en place par un groupe de stagiaires de l’Education Nationale encadrés par C Mathieu (professeur à l’Ecole Normale et Président d’Ardennes Astronomie), ce cadran solaire est situé sur les hauteurs du Sentier, avant le château d’eau. Il permettra aux promeneurs de faire une petite halte et de s’initier à la lecture de l’heure solaire.

 

L’EXODE (mai 1990)

G Giuliano, écrivain à Terres Ardennaises, donne une conférence sur le thème de l’Exode.

Plusieurs personnes âgées des villages environnants ont apporté leurs témoignages.

 

 

PHOTOS et MASQUES (mai 1991)

Alors que la fête patronale du quartier de Servion bat son plein, M-H Chicard (studio Maxyves de Rethel) expose ses photos prises lors du Festival des Marionnettes de Charleville (1991). D Vanamandel, passionné de voyages, présente sa collection de masques du monde entier. 

 

                                                                          Retour aux mémoires d'Etiennette