28 ans et 2 mois !

Mon âge ? non, bien sûr !

 Celui de la présidente des Compagnons de Saint-Etienne ?

 Certes, la « patronne » des lieux, très dynamique fréquente mon logis depuis de nombreuses années mais …je l’ai rencontrée récemment, dans la tour nord…nos échanges furent brefs…je lui laissai la place …m’échappant à tire d’ailes…mais…je crois qu’elle a un peu plus de 28 ans…un peu, seulement ! Par contre, sa joie, son regard émerveillé quand je lui apparus, toute de clair vêtue…….  J’en fus flattée ma foi !  

C’est la raison pour laquelle je me suis décidée à reprendre ma plume, celle qui écrit le moins mal, et à m’en servir à nouveau, après bien des mois de silence. Il faut reconnaître que mon domicile n’était pas des plus calmes courant 2017 ! Et que ça cogne, ça scie, ça piaille, ça remue de partout. Alors, aucune hésitation de ma part : séjour prolongé en famille et loin de Servion, en attendant des jours meilleurs.

Et me voici donc de retour avec une devinette : 28 ans 2mois ? Je vous aide : en feuilletant du bec dans les documents bien classés de mon aïeule, j’ai découvert qu’un intense week-end culturel s’était déroulé sous mon toit, il y a 28 ans et 2 mois, lors des journées nationales d’ouverture des monuments historiques, en septembre 1989 donc !

Les nombreux extraits de journaux annonçaient : la sortie officielle, et donc le premier jour, de la flamme postale représentant l’édifice, avec vente d’enveloppes illustrées du fameux dessin original.

Un certain Jean Riolfi, facteur à ce jour à la retraite, passa donc son week-end à oblitérer les précieuses enveloppes acquises par les collectionneurs enchantés.




Le lendemain, 80 personnes assistaient et participaient à la conférence proposée par Jacques Lambert à l’occasion de la sortie de son livre : « Campagnes et Paysans des Ardennes ». Un diaporama des photos de A Crillon, P Chabot et J Clerc illustra le thème, enrichi d’anecdotes et connaissances emmagasinées pendant des mois et des mois de recherches par Jacques. Bref ! L’auditoire, charmé, découvrit la vie campagnarde ardennaise au XIXème siècle, avec ses joies, ses rites, ses superstitions mais aussi sa rudesse. Débat et dédicaces du livre par l’auteur complétèrent la journée. Ne parlons pas des mollets des compagnons qui ont proposé aux nombreux visiteurs la visite de l’édifice et …de la tour porche à laquelle on n’accède que par l’escalier à vis !


Et après ? L’annonce, par les journaux et de nombreuses affiches « fabrication maison », d’une autre conférence audio-visuelle « L’Homme dans l’Univers », proposée par Claude Mathieu, alors président d’Ardennes Astronomie.  Avec expo de toiles réalisées par le conférencier, le même qui proposa à l’association des Compagnons de STE de réaliser la construction d’un cadran solaire sur le sentier de la Boulette, courant 1990. Ce fut chose faite, avec la contribution de l’Ecole Normale de Charleville Mézières.


Le lendemain, 1

er octobre 1989, les associations ADMR et Musique pour tous (Signy l’Abbaye), furent accueillies dans l’édifice pour un après-midi consacré aux personnes âgées.

Quelle énergie, ces Compagnons ! Préparatifs divers, contacts, publicité, organisation, surveillance, visites, rangements, nettoyage, …  Il est vrai, qu’en période estivale, ils se faisaient aider en employant plusieurs personnes. Mais ceci est une autre histoire, que je vous raconterai ultérieurement.

 A = +

 Geogeo

  épisode précédent                                                           épisode suivant