Il est « hou ! hou ! hou ! hou ! » ?           Mais qui donc ?


   Pas le hibou du quartier en quête d’une âme sœur !

   Pas les loups féroces qui s’approchent peu à peu de la campagne ardennaise !

   Pas les sympathiques fantômes qui hantent l’édifice les jours de pleine lune !

    Il est « où », le temps des visites, des expositions, des concerts, des conférences, des expositions, ….? 

 Pourtant, deux fidèles Compagnons ne manquent jamais l’occasion de faire découvrir l’édifice aux amateurs de 
patrimoine. C’est souvent aussi qu’ils viennent se ressourcer dans la nef, dans les tours, sur le sentier et constater l’évolution des travaux à l’intérieur et à l’extérieur de ma demeure.

Et ça y va ! Quel vacarme ! Que d’allées et venues !


J’ai donc, dès l’hiver arrivé, à nouveau plié bagages. Pas question de me faire héberger chez ma fille MiMi qui occupait une vieille grange, rue de l’enclos. Car, là aussi, travaux ! Et pas des moindres ! Tout à neuf ! Même pas un petit coin tranquille, bien à nous, pour chuinter en paix ! Pas de doute : c’est la crise du logement ! Il nous a fallu migrer, l’une au bout du village, l’autre au bout de la France, une fois encore !

C’est donc ma chouette petite MiMi, devenue grande, qui m’informe sur Chouetnet.fr, de l’actualité ardennaise. Puis, j’avale, je réfléchis, je prédigère, je régurgite enfin….. des pelotes d’anecdotes locales ! Vous connaissez le Canard Enchaîné ? Nous serons les Chouettes libérées » ! C’est quand même plus rassurant que « Poulet Ficelé », pourquoi pas accompagné de sauce Poulette !

Voici donc le « menu » que je partage avec vous aujourd’hui :

   En apéro : quelques gouttes de vin local mais pas plus car la récolte 2016 n’a pas été terrible et…  j’ai l’estomac   fragile.

  L’entrée, avec rondelles de nef et tours agrémentées d’un « sauté » d’équipement électrique revu et corrigé,  après trente ans de bons et loyaux services.

 Le plat principal, constitué d’un pâté de pierres intérieures à l’équilibre tremblotant, de tranches de fissures inquiétantes dans la chapelle avec vue sur le paysage, est encore en cours de réfection avec ciment, enduit, …. Le tout servi à la brouette avec un jeu de truelleS adaptées.

 Et le dessert ? Le meilleur pour la fin ! Patience !

 Ni soupe à l’oignon, ni soupe à la grimace…quoique !

Juste de profondes modifications :

                       Pour commencer : moins, beaucoup moins de convives autour de la « table » ! Pas de mousse ! Que du consistant ! Mais ceux qui restent sont affamés. Ils se préparent à « dévorer » l’année 2017 à pleines dents ! Hou ! Hou ! Hou !


 Le nouveau chef de meute, Mireille, s’active aux fourneaux avec énergie et conviction, aidée d’une petite dizaine de Compagnons dévoués et dynamiques, engagés dans le renouveau de la vie culturelle de l’édifice.

Un délicat fumet de pensées musicales, historiques, généalogiques et artistiques flotterait déjà dans l’édifice….. !


 


                                                           Coups de bec affectueux et à bientôt !


                                                                                              Geogeo


   Episode précédent