Bonjour la compagnie !

Mon silence vous étonne ? Je vais vous expliquer !

 Mon silence vous inquiète ? Je vais vous rassurer !

Mon silence vous « arrange » ? Tant pis pour vous, je reprends du service !

Eh oui, braves gens, les temps changent ! Et…. Je ne parle pas de la météo, tellement douce jusque fin novembre qu’elle entraîna une prolifération de bestioles succulentes dans les campagnes et forêts voisines. Voilà qui explique mon mutisme et une grosse dose de cellulite!

Vu sous cet angle, celui de la multiplication des rongeurs et assimilés, le réchauffement climatique a eu du bon. Par contre, côté réchauffement du climat dans le village….. L’ère glaciaire se poursuit, accompagnée de déplacements associatifs sportifs : Il en faut de l’énergie pour grimper et redescendre les barreaux de l’Echelle !

C’est pourquoi, la rencontre d’ours blancs peu ou mal léchés, de mammouths réfractaires aux changements, de lagopèdes toujours pressés et fuyants, n’aurait rien de surprenant.

Et, depuis peu, à travers les rues de Rouvroy, sapins et guirlandes attendent l’heureux blizzard qui balaiera peut-être rancunes, humiliations, vexations, regrets, vengeances, menaces, …. et recouvrira le village entier d’une légère poudre blanche euphorisante. Entendons-nous bien : je parle de givre, voire de fine neige purificatrice, bien froide pour tenter de réchauffer les cœurs ! De cette température négative qui détruira les insectes persistants et galvanisera les énergies néfastes des uns et des autres !

Et après ? En principe : le dégel ambiant, le bourgeonnement généralisé, puis, l’éclosion et le fleurissement de projets utiles pour tous !

Mais n’anticipons pas ! A ce jour, à cette heure, mon domicile est plongé dans l’habituelle torpeur de l’automne-hiver, cette période totalement désertée par les Compagnons et les visiteurs. Mais j’ai cru comprendre, lors de discussions entre quelques personnes avant la fermeture, que des travaux, nécessaires à la solidité des lieux et à la sécurité de tous, doivent être entrepris dans les prochains mois. Quels travaux ? Quelle durée ? A quand les prochains visiteurs ? A quand la prochaine manifestation culturelle en mes murs ? Rassurez-vous ! Fidèle au poste, je vous tiendrai au courant ! (…surtout si l’installation électrique, en basse tension pour plus de sécurité, mais qui a duré un quart de siècle sans rien coûter à personne, est revue et corrigée !)  

Et, en attendant de vous chuinter les infos locales culturelles (ou pas !), je vous proposerai des élucubrations personnelles à partir de vieux documents collectés et stockés par Etiennette depuis 1986.

Rassurez-vous !  Loin de moi l’idée de reprendre, année par année, mois par mois, le fil des annotations de mon ancêtre. Non ! Je trouve plus rigolo de vous transmettre, selon mon humeur, selon l’actualité locale, selon mon besoin de remettre des « pendules à l’heure » quand j’entends énoncer, dans les rues ou par les conduits de cheminée lors de réunions, de fausses informations, des statistiques erronées, des déclarations faisant fi du passé ou le déformant, …..

Bref ! Ce sera pour vous la surprise en découvrant, de temps à autre, des bribes de l’histoire d’Etiennette en son église, de 1986 à 2010.

A très bientôt donc en vous promenant sur l’espace :

                                                                            «  Le clocher d’Etiennette »

 

   Episode précédent                                                           Episode suivant