Georgette est arrivée ….sans se presser... et s’est posée ….en haut du clocher !

 

Ouf ! Un peu de repos ! Mon emménagement dans le clocher m’a épuisée.

 Ne croyez pas que mes valises étaient bourrées de tenues encombrantes, de bibelots inutiles ! Non ! Mais, succédant à l’illustre Etiennette, je me devais de me plonger dans sa « mémoire ».

J’ai donc passé de longues heures à fouiller entre les poutres du clocher, là où, entre deux pelotes de réjection desséchées, de vieux articles de journaux quelque peu jaunis ou grignotés partiellement par une souris imprudente m’ont beaucoup appris.

J’y ai retrouvé de nombreux témoignages de ce dernier quart de siècle, durant lequel les Compagnons de Saint-Etienne n’ont ménagé ni leur temps ni  leurs efforts. Un  mien copain, Compagnon qui « touche » un peu en informatique, a scanné de vieilles photos et y a parfois ajouté les annotations d’Etiennette. Tout « branché » pourra revivre ces bons moments sur www.servion.fr dans les semaines qui viennent.

La découverte de ces documents m’a beaucoup intriguée : quoi ? tout ça ! Toutes ces manifestations gratuites et accessibles à tous, dans notre village de Thiérache ! Tous ces travaux d’aménagement et d’entretien réalisés par des bénévoles ! Certes, pas encore née ou trop jeune, je ne pouvais pas en profiter. Mais les villageois ont-ils toujours eu conscience de la chance qu’ils avaient à Rouvroy ?

 Pourtant, en farfouillant dans les photos et vieux articles de journaux, j’ai découvert qu’un public varié et conséquent (plus de 4000 personnes en quelques mois d’été pendant les meilleures années ! ) a foulé le sol de l’édifice,  piétiné les espaces verts   (et même, parfois, les massifs impeccablement conçus et entretenus par Olga, Liliane, Pierre, Jacques et bien d’autres).

 Certes les « vieilles pierres » et leur histoire plaisent beaucoup et rassurent les humains par leur aspect quasi immuable (quelques fissures seraient d’ailleurs à contrôler par le propriétaire des lieux, la commune).

Mais, quand ces mêmes vieilles pierres chargées d’histoire permettent à l’art pictural, musical, …. de s’exposer et de s’offrir au plus grand nombre, le tout en milieu rural, alors, il faut persévérer, insister, afin que cet endroit superbe, envié par tant d’autres communes, remplisse encore son rôle pendant de longues années : accueillir, rassembler, éveiller, jeunes et moins jeunes, villageois ou « étrangers ».

 

 

 

 

Bon ! D’accord ! Il est vrai, qu’actuellement,  la température des lieux n’incite guère à la visite. La couche de neige sur la toiture, ces derniers jours, amortissait les bruits mais ….j’ai cru entendre que le nouveau président des Compagnons souhaitait se rendre dans ma nouvelle demeure pour la découvrir tranquillement et … se l’approprier. Il y sera le bienvenu mais, s’il souhaite me rencontrer, il lui faudra ruser car je suis de nature farouche et ai tendance à roupiller profondément le jour. Il devra aussi prendre l’habitude de regarder là où il pose ses pieds car … je crotte et régurgite assez régulièrement. Cet hiver, le sol n’a pas été recouvert de pages de journaux : ni Union, ni Ardennais pour me tenir informée ! Il me faudra donc survoler fréquemment vos demeures, rencontrer, observer, écouter attentivement pour connaître les potins du village.

Donc, cette année 2013, à peine entamée, m’occupe déjà à plein temps dans mes nouvelles fonctions. Heureusement, grâce au nouveau système de ramassage de vos poubelles, leur contenu, vieux peut-être de plusieurs semaines, permettra la reproduction intempestive de rongeurs de tout poil, attirés par le délicieux fumet de pourriture. Ainsi je n’aurai pas à me fatiguer à chasser pendant toute la nuit pour me sustenter. Il me suffira de choisir une poubelle dans une rue peu passante, de guetter du haut du toit le plus adapté pendant quelques minutes à peine, pour saisir et emporter mes proies à l’abri des griffes de vos matous !   Miam Miam !

 SVP : ne mangez coquillages et poissons que le mardi soir car cette odeur de « marée », au long cours, parfumerait la chair délicate de mes futures proies.

 Merci d’avance et ….Bonne Année !    

                                                                                     Georgette     

 

Episode précédent                                                   Episode suivant