Silence ! On tourne !

On tourne la page ou on ferme la porte :  la porte de l’église fortifiée de Servion , celle qui a accueilli tant de visiteurs, d’artistes, de pèlerins, d’orvets l’hiver, d’hirondelles dès le printemps, de chauves-souris, et de …chouettes  pendant plusieurs dizaines d’années.

Etiennette, la gardienne des lieux, la pipelette « high tech » du village, Etiennette n’est plus !

Fred l’a découverte cet été, inanimée, au pied de sa demeure séculaire. Toute en plumes, superbe mais irrémédiablement  immobile et …muette ! Le silence s’est installé dans l’église, à peine perturbé par une visite de touristes belges remarquablement guidés par Martine M.

Etiennette s’est tue. « Chouette ! » diront certains. D’autres auront peut-être l’impression d’être un peu en deuil. Mais relativisons : Etiennette a vécu ce que vivent les chouettes, 18 ans environ, le temps nécessaire à un petit humain pour devenir « majeur », pour se libérer de l’autorité parentale (certains sont bien précoces !) et …  « voler de ses propres ailes ». Etiennette a su énerver, vexer (parfois), faire sourire (assez souvent), inciter à la réflexion, mais jamais elle n’a insulté, menacé, nommé haut et fort ….ses « victimes ». Son ambition ? observer et vous faire part de ses pensées en espérant, sans prétention, interpeller chaque lecteur sur son comportement de citoyen.

Donc, préparez-vous un petit café, un thé ou une camomille, peu importe ! Installez-vous confortablement dans votre canapé ou devant votre ordi et relisez ses bavardages dans les revues AGIR mais aussi sur le site www.servion.fr    espace  « Etiennette »

Et après ? Ou vous vous dites : « Ouf ! Cette sale bête ne noircira plus les pages du journal communal, ne délirera plus sur le web ! » et vous vous faites chauffer une nouvelle tasse de café avant de vaquer à vos occupations.

 Ou bien ….vous réfléchissez ….plus d’Etiennette …Dommage …..oui, mais …. Et Georgette ?....Banco ! Vous avez la solution ! Georgette ! Ouf ! La relève est assurée ! Et vous commencez alors à espérer qu’il ne faudra pas attendre trop longtemps pour faire sa connaissance.

Rassurez-vous, si Georgette ne sait pas encore bien tenir sa plume, elle ne tiendra pas mieux sa langue ! Déjà elle déplore les dégradations en tout genre : piquets du Sentier arrachés et jetés ( trop gros pour servir de cure-dents) par des individus en mal d’occupations et, surtout, de surveillance. Elle regrette aussi de ne pas connaître les règles d’un « jeu » inesthétique mais répétitif : la disposition sans harmonie évidente, de déchets et bouteilles vides au pied des bacs.  Quant aux chemins défoncés pour accéder à la Boulette, les seuls engins de débardage ne sont pas la cause unique des dégradations. Le Sentier botanique n’a pas pu être balisé cet été car il était inaccessible en toute sécurité ! Que de promeneurs et touristes déçus ! Quelle image négative de notre village qui figure dans de nombreux guides de randonnée !

 « A la sainte Catherine, tout bois prend racine » : c’est pourquoi le panneau « stop », en bas du chemin du cimetière de Servion  attend patiemment la fin de ce mois, avec l’espoir qu’aucun « coup de vent » stupide, désœuvré et sans surveillance ne l’arrachera pas une fois de plus ! ……

Donc, patience ! Georgette observe, écoute, réfléchit . Son cerveau d’oiseau se prépare à de multiples activités afin de formuler suggestions, propositions, incitations,….

N’hésitez pas à lui faire part de vos remarques en vous rendant sur le site .

 Qui sait ? Elle vous répondra peut-être ?                                                    Amicalement vôtre

                                                                                                                          Le « fantôme » d’Etiennette

 

   Episode précédent                                                                   Episode suivant