Episode 10

 

Etiennette aphone ? NON !

Francophone ? Oui ! Donc vous pouvez suivre mes élucubrations si ce qui se passe dans notre village vous intéresse un tant soit peu ( je n’en doute pas !)

D’ailleurs je suis convaincue que certains d’entre vous vont se reconnaître puisque je ne fais que vous relater ce que je vois, j’entends, je découvre par mes propres moyens. Et vous ? M’avez-vous déjà rencontrée ? Je m’essaie au vedettariat, de temps à autre, en voletant devant la porte-fenêtre d’une maison de la rue de l’enclos, n’hésitant pas à frapper du bec à la vitre, histoire d’attirer l’attention des deux petits garçons qui y habitent depuis l’été dernier.

Je rends aussi visite à ma sœur Georgette, dans une grange toute proche, apportant quelques friandises bien vivantes à mes neveux : deux adorables petites boules de duvet clair, confortablement nichés au creux d’une pierre, sous une poutre du toit. J’en profite, à la nuit tombée, pour pousser la chansonnette, pas trop fort, pas trop longtemps,.

 Rien ne sert de réveiller tout le quartier comme le font souvent voitures et motos, de jour comme de nuit.

Georgette est inquiète : elle a entendu parler de prochains travaux dans sa rue. Je pense l’inviter à séjourner chez moi, ce sera plus tranquille ! Il est vrai que le Festival de la Photographie vient de se terminer : un vrai régal ! De superbes photos, des projections esthétiques et passionnantes ! J’y ai même aperçu une mienne cousine, protégée par le PNR au même titre que mes copines les chauves-souris, le castor de l’Audry et la cigogne noire au ventre blanc qui survole  parfois mon clocher. 

Les spectateurs venus de Suisse, de Paris, des Ardennes (mais très peu de Rouvroy) ont beaucoup applaudi. J’aurais bien aimé applaudir moi aussi mais, perchée sur une poutre, je risquais de perdre l’équilibre et, en agitant mes ailes, de me faire repérer, de déclencher des réactions incontrôlées parmi le public. Car les humains sont étranges : lorsqu’ils ont visité mon clocher, après le concert d’ouverture, ils ont cherché à me voir et souhaitaient me rencontrer, face à face ! Mais, dès que quelques chauves-souris leur ont souhaité la bienvenue en voletant autour d’eux, ces Rémois téméraires cherchaient la sortie, pressés de redescendre !

Après chaque soirée de projection, un Compagnon grimpait à l’échelle et recouvrait l’écran d’un drap blanc protecteur ….au cas où je m’oublierais … eh oui ! « Etiennette Toujours Caca » : ETC 

  A la mairie aussi,  « ETC » est de mise : Elections Très Courantes, 7 ou 8 en 6 mois, qui dit mieux ?

D’ailleurs, dans le texte de campagne distribué dans les boites aux lettres quelques jours avant les municipales de fin juin, les quelques candidats à élire y parlent de leur implication lors des manifestations. On peut lire : « ….Country, fête de Servion, ETC ». Cela voulait peut-être dire Etiennette Toujours Contente de les rencontrer, eux et les autres ?  En effet, après 26 ans d’occupation des lieux, 10 Festivals de la photographie, j’espérais pourtant voir quelques élus fouler le sol de ma demeure, ne serait-ce que par devoir. Très peu ont « joué le jeu » mais ils m’ont fait « chaud au cœur ». Force est de constater que pour nos élus, le centre culturel est aussi ETC : Espace de Thiérache Contourné !

Même les gars du PNR ont cru que les 60 spectateurs  présents étaient du coin. Que nenni ! 

10 seulement ont levé la main quand il fut demandé aux locaux de se manifester. 10 dont 7 Compagnons de service, M le Maire et le couple de boulangers du village, accompagné de leur fils. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié les miettes des tartes au sucre qu’ils avaient offertes pour le pot final.

Bref ! Une fois de plus mon logis a été astiqué de « main de maître » par quelques Compagnons dévoués, d’ici et d’ailleurs, qui n’ont compté ni leurs efforts, ni leurs heures de travail bénévole. Je n’ai entendu personne les remercier, ils le méritaient pourtant, votre patrimoine gardant ainsi bonne apparence.    

Quant au Sentier Botanique, toujours à la même place, s’il attire toujours autant de promeneurs, il n’a pas encore bénéficié de sa décoration estivale de  panneaux  instructifs. Il faut dire que débardages, pluies à répétition, motos et 4X4 n’arrangent rien. Sans oublier les (petits ?) rigolos qui s’occupent en arrachant les piquets en attente de panneau !

J’aurais aimé vous relater des constatations agréables, positives. Je réfléchis …. Rien !

 Aidez moi si vous le souhaitez,  mais je reste convaincue qu’avec quelques efforts, assaisonnés d’un peu de bonne volonté, nous pourrions déplacer non pas des montagnes mais peut-être la Boulette ? ( non, pas de blague ! )

En attendant, bon été !

 Coups de bec affectueux

                                       ETC                            ( Etiennette Toujours Chouette)

 

 

          Episode précédent                                                                                               Episode suivant