Janvier, presque épuisé,

Par février, bientôt remplacé !

Me revoici, me revoilà, votre Georgette est toujours là !

 Certes, je suis restée bien silencieuse ces dernières semaines.

Mais, honnêtement, entre réveillons, jour de Noël et jour de l’An, vous n’avez guère pensé à moi. Rassurez-vous, moi aussi j’avais à faire !

Déjà, j’ai dû m’assurer de l’installation à long terme de ma cousine Bernadette, dans une grange voisine. Il me faut aussi surveiller les déplacements nocturnes des rongeurs et petites bestioles se déplaçant dans les environs de la place de Servion, souvent perturbés par les travaux qui s’y déroulent. Et pourtant, pendant trois semaines, les envahisseurs, leurs pelleteuses et leurs camions ont déserté le quartier. Quel plaisir de se réapproprier les lieux ! Et pourtant, de drôles d’odeurs flottent dans l’air….de ces odeurs qui m’inciteraient à utiliser une pince à linge si j’avais un nez aussi long que celui d’un bipède.

 

C’est pourquoi, en apnée, je survole, en nocturne et rapidement, les parkings tout neufs de la place de Servion ( ou de ce qu’il en reste) et reprend ma respiration dès le premier muret. Je m’y poserais bien pour récupérer mais, toutes ces belles dalles de pierre, plates et scellées au béton un jour de gel (pour que ça « prenne »plus vite ?), qui invitent à la détente, sont devenues des reposoirs à chats-guetteurs de proies et ….je ne veux pas leur servir de plat principal ! Donc, tel un drône de dernière génération, je scrute trottoirs neufs, futurs pelouses et grilles d’égouts, à la recherche de ma pitance quotidienne. L’hiver n’étant pas, à ce jour, très rude, mes approvisionnements se font sans trop de soucis.

 

Mes nombreuses activités m’occupent presque à temps plein. En premier lieu, je poursuis la lecture des « écrits » de feu Etiennette, et vous prépare une compilation des observations qu’elle a pu noter au cours d’un quart de siècle de manifestations dans et autour de ma demeure.

Je pars aussi fréquemment en campagne, dans la campagne. J’organise  et assiste à de nombreuses réunions dans tout le canton, afin de convaincre d’autres congénères, dévoués et compétents, ni trop vieux ni trop jeunes, dynamiques et réfléchis, ….à se présenter lors du prochain renouvellement du MAIRE (Mouvement Ardennais Indépendant et Réaliste des Effraies). Plusieurs listes sont en préparation, dans le plus grand secret, pour plus de folklore.

Les échanges chuintés du haut des plus grands arbres de la Boulette ne respectent pas toujours les codes du savoir-vivre mais ils permettent de mieux connaître les idées et intentions des différents volatiles postulants et aussi les attentes des votants. La démocratie, quoi !

 

Pas de collage d’affiches, de distributions de tracts, d’articles dans les journaux, de cacas et vomis déposés sur quelques parebrises bien ciblés ….Nous leur préférons Radio Chouette Effraies, de 0h à 5h, les jours de pleine lune. Si le cœur vous en dit, grimpez donc de nuit à la Boulette, sentier des fraîcheurs, avec anorak et thermo de café. Attendez, écoutez, évitez d’éternuer, cela nous ferait fuir ! Par contre, rire à gorge déployée ou applaudir ne déclenche aucune réaction négative car, comme chez les humains, nous avons compris que les manifestations de joie sont des bons moments à partager. Et nous sommes prêts à les partager, même avec vous !

Bises crochues et à bientôt

 Geogeo

 

        Episode précédent                                  Episode suivant